® D Morin / Ville de Saint-Brieuc
Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer

Le point sur la pratique sportive

Le dimanche 28 février 2021

Le contexte sanitaire critique a conduit le gouvernement à prendre des mesures de restriction qui s’appliquent au champ du sport. Elle sont entrées en vigueur à partir du samedi 16 janvier, afin de laisser aux associations le temps de s'adapter à ces nouvelles règles.

Pratique sportive des mineurs

La pratique sportive devra s’effectuer dans le respect des horaires du couvre-feu (retour à domicile au plus tard à 18h en France métropolitaine et Corse).
Les rassemblements demeurent limités à 6 personnes dans l’espace public sauf si l’activité sportive est encadrée.

Depuis le 16 janvier  et pour une durée de 15 jours minimum, les publics mineurs ne pourront pratiquer leurs activités physiques et sportives qu’en extérieur.
Cela concerne :
- les cours d’Education Physique et Sportive (EPS) à l’école, au collège et au lycée;
- les activités sportives périscolaires comme extrascolaires, c’est-à-dire encadrées par des associations sportives ou autres structures privées.
De fait, les ERP de type X (gymnases, piscines, dojos, etc), CTS (bulles tennis, chapiteau) et P (salle de danse) seront donc momentanément fermés pour la pratique sportive des mineurs à compter du samedi 16 janvier au matin.
Par contre, les équipements de type PA (stades, piste d'athlétisme extérieure, aires découvertes, courts de tennis découverts…) ou tout équipement sportif assimilé à un ERP de type PA (manèges équestres) resteront ouverts pour accueillir une pratique sportive encadrée dans le respect des protocoles applicables (distanciation, port du masque avant et après la pratique, et autres gestes barrières).

Les équipements sportifs de plein air seront fermés à 17h30 pour permettre au public de rentrer pour 18h dès ce samedi et pour deux semaines au moins.

Pratique sportive des majeurs

Dans l’espace public, la pratique auto-organisée comme encadrée par un club ou une association reste possible dans le respect du couvre-feu (retour au domicile à 18 h maximum) et dans la limite de 6 personnes (y compris si l’activité est encadrée).
Dans les équipements sportifs de plein air (ERP de type PA et assimilés), la pratique auto-organisée comme encadrée reste possible dans le respect du couvre-feu et des protocoles sanitaires (distanciation physique obligatoire et gestes barrières).
Dans ces ERP de plein air, si l’activité est encadrée, le seuil des 6 personnes ne s’applique pas.
Dans les ERP X et CTS (clos et couverts), la pratique sportive des majeurs reste suspendue.

Pratique des publics prioritaires

Les publics prioritaires suivants (sportifs professionnels, sportifs de haut niveau et autres sportifs inscrits dans le Parcours de performance fédéral, personnes en formation universitaire ou professionnelle, personnes détenant une prescription médicale APA et personnes en situation de handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique) conservent l’accès à l’ensemble des équipements sportifs (plein air et couverts).
Pour ces publics, l’ouverture des vestiaires collectifs est autorisée, dans les conditions fixées par les protocoles sanitaires.

Toutefois, seuls les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, les publics en formation professionnelle ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, seront autorisés à déroger au couvre-feu dans le cadre de leurs déplacements et de l’accès aux équipements sportifs. Pour une raison de gestion du personnel, la limitation de la durée du dépassement du couvre feu dans les équipements sportifs de la Ville pour les personnes pouvant bénéficier d'une dérogation devra être recherchée.

Enfin, si la pratique dans les équipements sportifs couverts est momentanément suspendue pour les mineurs dans le cadre de l’école, des centres aérés ou des loisirs sportifs, les ministres tiennent à réaffirmer l’importance de maintenir la pratique sportive dans le quotidien des enfants et de tous les citoyens. C’est pourquoi la pratique des adultes comme des enfants restera possible dans l’espace public et dans les équipements sportifs de plein air, d manière auto-organisée ou encadrée mais toujours dans le respect des normes sanitaires et sans contact entre les personnes.