Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer

L'entretien de l'espace public

Saint-Brieuc ville éco-propre !

Saint-Brieuc fait partie des  35 collectivités locales qui ont obtenu en 2016 la première étoile du label «éco-propre» décerné par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU).

Ce label récompense les collectivités qui engagent des plans d’action à moyen et long terme pour améliorer durablement la propreté de leurs espaces publics.
Ce label valorisera, au fil de ses différentes étoiles (5 au total), les moyens mis en œuvre pour diminuer la salissure : amélioration des équipements, médiation sur l’espace public, sensibilisation des différents publics, coercition envers les récalcitrants, etc...

L'entretien de l'espace public, une priorité

L'entretien de l'espace public est une préoccupation majeure des Briochins. C'est aussi une priorité de la Ville qui déploie d'importants moyens pour la propreté du domaine public au quotidien (balayage, lavage, nettoyage, gommage, décharge, entretien…)

  • 27 km de pistes cyclables
  • 38 cours d’écoles
  • 250 km de rues
  • 400 km de trottoirs
  • 12 gymnases, 11 vestiaires sportifs,10 salles de sports
  • 24 sanitaires publics
  • 547 corbeilles à papier
  • 1 000 enlèvements de tags
  • 1 510 enlèvements de dépôts sauvages
  • 1 000 tonnes de balayures
  • 2 650 heures de nettoyage des équipements après les manifestations
  • 10 heures par jour en semaine et trois heures tous les dimanches matin, y compris les jours fériés sont consacrées au nettoyage régulier du réseau urbain…


Le désherbage

 Depuis une dizaine d’années, la Ville veille à diminuer de façon conséquente l’usage des pesticides pour traiter le réseau (allées, trottoirs) de l’environnement urbain. Un travail effectué dans le respect de l'environnement auquel chacun peut contribuer... en nettoyant sa portion de trottoir !

La ville est passée en 2015 à zéro phyto, même sur les terrains de football, en utilisant toutes les techniques de substitution possibles: végétaux couvrants, paillage du sol, films bio-dégradables, désherbage thermique, scarificateurs, sans oublier la bonne vieille binette.

 


Les déjections canines

En plus des 16 canisettes existantes (voir carte ci-dessous),  80 000 sacs / an sont mis gratuitement à disposition des propriétaires de chien  pour inciter les propriétaires au ramassage des déjections canines.
26 bornes en milieu urbain ont été implantées pour la distribution de ces  sacs.

 

Ce que dit la loi...

Un arrêté municipal en date du 16 juin 2010 qui prévoit :

  • Article 2 : "Les déjections canines étant interdites sur les lieux publics ou privés ouverts au public, il est donc fait obligation aux personnes accompagnées de leur animal de procéder immédiatement, par tout moyen approprié, au ramassage des déjections que cet animal abandonne... "
  • Article 7 : "Les infractions se rapportant à la divagation, aux déjections, et aux chiens non tenus en laisse seront constatées et réprimées par une contravention de 3ème classe" de 68 € pour une amende forfaitaire, jusqu’à 450 € maximum".

Localisez les emplacements des canisettes et des distributeurs de sacs...