® D Morin / Ville de Saint-Brieuc
Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer

Allergies : un pollinarium pour donner l’alerte

Créé par la Ville dans le jardin de la Villa Carmélie, le pollinarium sentinelle permet d’informer les personnes allergiques sur les émissions de pollens, pour une prise de traitement au bon moment.

Qu’est ce qu’un pollinarium ?

Un pollinarium sentinelle® regroupe des essences végétales dont le pollen peut provoquer des allergies, plantées en pot :

- des herbacées : graminées, plantain…

- des arbres : bouleau, cyprès, noisetiers...

Sont retenues les plantes présentes sur le territoire concerné. Du printemps à l’automne, les jardiniers municipaux observent ces plantes et leurs émissions de pollens. Ces données sont reprises sur le site www.alertepollens.org


Comment recevoir l’alerte aux pollens  ?

Les personnes qui suivent un traitement pour des allergies au pollen sont invitées à s’inscrire sur www.alertepollens.org

Elles reçoivent régulièrement une newsletter.

Quand l’émission de pollens qui les concerne débute, elles prennent leur traitement. Quand elle se termine, elles peuvent arrêter.

Vous êtes allergique, vous prenez un traitement. Abonnez-vous à la newsletter sur www.alertepollens.org


L’Association des Pollinariums Sentinelles de France

L’APSF a conçu les pollinariums sentinelles.

À la Ville, la direction Environnement Santé Développement Durable a travaillé avec le service Parcs et jardins sur ce projet, en suivant le protocole de l’APSF.

Il a fallu trois années de rodage avant de mettre en service l’équipement de Saint-Brieuc.

Saint-Brieuc fait partie de la quinzaine de villes françaises à disposer d’un tel outil.