Restauration, nutrition

Dans les assiettes, en août

Crèches
Centres (accueils) de loisir

 

 

Le bio dans les menus de la cuisine centrale

Fruits et légumes
Fruits et légumes

En 2012, environ 8% du budget "denrées alimentaires" de la cuisine centrale sera consacré à l'achat de produits issus à la fois de l'agriculture biologique et d'autres modes de production dits "durables". Ce pourcentage augmente régulièrement de 3 à 4% chaque année l'objectif minimal étant d'atteindre assez rapidement 20% du montant global des achats de denrées de la cuisine centrale.

L'accent est mis cette année sur certains fruits et légumes, les céréales, les produits laitiers, la volaille et le poisson frais. Pour les fruits et légumes disponibles dans notre région (pomme, poire, chou, poireau) l'achat local est privilégié lorsque c'est possible car ces produits ont, le plus souvent, un meilleur bilan carbone que ceux dont le lieu de production est trop éloigné. Les agrumes (oranges, clémentines, pomelos) sont également achetés en bio afin de proposer aux enfants des produits ayant été peu ou pas traités chimiquement durant leur culture.

Pour toutes les fabrications de dessert tels les riz au lait, semoule au lait et les entremets, la cuisine centrale utilise désormais uniquement du lait bio produit par un GAEC des côtes d'Armor. De même des yaourts bios ou fermiers sont de temps en temps proposés aux enfants.

Cette année, la cuisine centrale a également fait livrer du pain semi complet bio en restauration scolaire et dans les accueils du soir, cette première expérience ayant pour objectif de valider une organisation de livraison qui permettra, à plus long terme, de livrer du pain bio dans les écoles une fois par mois.

Le poisson est travaillé en frais pour les repas des crèches mais selon les futures possibilités budgétaires de la cuisine centrale des achats de poissons frais pourraient être envisagés pour la restauration scolaire en 2012.

En savoir plus sur l'achat de denrées alimentaires bios en 2012

Alimentation : quelques petits conseils...

Une alimentation équilibrée est avant tout une alimentation variée. C'est-à-dire, une alimentation où l’on retrouve tous les groupes d’aliments. L’équilibre peut se faire sur un repas, une journée voire même sur une semaine. Il n’y a aucun aliment interdit mais certains sont à limiter au niveau de la quantité et de la fréquence de service (aliments gras, sucrés et salés).

Fruits et légumes
Petit déjeuner
Assiette repas


Un enfant doit consommer par jour :  
 

• 3 à 4 produits laitiers
• au moins 5 fruits ou légumes
• à chaque repas, une portion d’aliments céréaliers ou de pommes de terre ou de légumes secs et du pain
• 1 à 2 fois (selon la quantité consommée au déjeuner) de la viande, du poisson ou des œufs.

Il doit limiter sa consommation de matières grasses, de produits sucrés et de sel. L’eau est bien sûr la seule boisson indispensable et peut être consommée à volonté.

Il est important de bien respecter le rythme des repas. Il est conseillé pour un enfant de prendre 3 repas  et +/- un goûter dans la journée.

Le petit déjeuner doit être constitué :
• d’un produit laitier  (lait, yaourt, fromage blanc ou fromage)
• d’un aliment céréalier (pain, céréales, …)
• d’une boisson (jus de fruit, eau, lait,…)
•  d’un fruit (fruit frais en essayant de respecter les saisons ou jus de fruit « pur jus »).

Le déjeuner et le dîner peuvent avoir la même structure. Ils doivent contenir :
• de la viande, du poisson ou des œufs (pas indispensable au diner si une portion a déjà été servie au déjeuner).
• des légumes en entrée sous forme de crudités ou cuits en accompagnement du plat principal
• des aliments céréaliers (riz, pâtes, pommes de terre, légumes secs, pain,…)
•  un produit laitier (yaourt, fromage blanc, fromage…)
•  un fruit cru (s’il n’y a pas eu de crudités en entrée) ou cuit (par exemple en compote) 
•  de l’eau à volonté

Si votre enfant a consommé le midi, au restaurant scolaire, un plat de légumes verts en accompagnement du plat principal, il est alors conseillé de lui proposer au dîner un plat d’aliments céréaliers. Au contraire, si au déjeuner, le plat d’accompagnement était un plat de féculents, vous pourrez lui préparer, le soir, un plat de légumes verts.

Le goûter est à privilégier l’après-midi et doit être composé en priorité :
• d’un produit laitier
• d’un aliment céréalier
• +/- d’un fruit (en fonction de la quantité de fruit déjà consommée à ce moment de la journée).