Développement durable

La réduction de l’usage des pesticides

Prairie fleurie

Depuis une dizaine d’années, la Ville veille à diminuer de façon conséquente l’usage des pesticides pour traiter le réseau (allées, trottoirs) de l’environnement urbain.

La ville est passée de 2 tonnes de pesticides à 150 kg en utilisant toutes les techniques de substitution possibles !
Pensez aux végétaux couvrants, au paillage du sol, aux films bio-dégradables, aux désherbage thermique, aux scarificateurs, sans oublier la bonne vieille binette.

Les pesticides sont toxiques !

Les molécules qui les composent restent toxiques très longtemps.

Elles ont de graves incidences sur la santé humaine (contact, inhalation) et sur l’environnement.
L’usage des pesticides (arrêté préfectoral du 7/04/05) est interdit à proximité de l’eau « à moins d’un mètre de la berge de tout fossé, cours d’eau, canal ou point d’eau ».

Les cinq règles à suivre

Fleurissement
  • Limitez l’usage des désherbants sur les surfaces perméables, ainsi que les trottoirs, fossés, bouches d’égout et berges.
  • Evitez les produits qui comportent du Diuron, du Glysphosphate, au profit de ceux qui comportent la mention « EAJ ».
  • Respectez les dosages ! En fin de traitement, ne jetez pas les résidus des pulvérisateurs dans l’évier, ni sur le sil, ni dans le caniveau.
  • Rincez votre matériel et épandez le contenu sur la zone à traiter. Prenez des précautions (combinaison imperméable, masque de protection, gants, lunettes et chaussures). Privilégiez le pulvérisateur à l’arrosoir.
  • Restez sensibles à la protection des espèces pollinisatrices (abeilles, bourdons et papillons) dont le nombre ne cesse de diminuer.